À 30 ans ; j’ai décidé d’être vraie !

Hellloooo les amis,

Et voilà, j’y suis ; la trentaine m’a ouvert ses bras. Je fait partie du club des trentenaires. Qu’on se rassure, je ne suis pas de celles qui vont se ruer à la parapharmacie à la recherche du parfait anti-âge… Il paraît même que c’était à 25 ans qu’il fallait s’y mettre ! J’avoue que, pour le moment, ça me passe totalement par dessus la tête.

Pour moi, le cap des 3O ans représente plus un bouleversement indescriptible, impalpable qui s’opère en nous. On ne peut pas dire que l’on passe une journée comme les autres. Personnellement, j’y ai beaucoup pensé avec toujours cette même question : « Qu’est-ce que ça fait d’avoir 30 ans ? ». J’ai tourné, retourné la question dans tous les sens. Et j’ai compris que bien plus que la peur de vieillir, ce qui se joue à se moment là est plus profond. Je me suis rendu compte à quel point le temps est incontrôlable, tellement fugace, totalement inéluctable et surtout souverain.

Et c’est bien ça le fond de la question ; le temps.

Le temps passe inlassablement et avec lui il entraine nos vies, nos âmes, nos destinés. J’ai compris que ce cap des 30 ans me renvoyait aux changements qui s’imposent à nous. Et en même temps, j’ai remarqué que cet anniversaire sonnait comme le moment de l’affirmation de soi. Paradoxalement, à côté de ces changements on prend conscience de qui l’on est. L’enjeu, je pense, consiste à s’assumer, s’accepter et s’aimer tel que l’on est. Se faire confiance finalement et se lancer dans la vie à visage découvert (et sans crème anti-rides 😉 ).

Pour la petite anecdote, cette fameuse journée de mes 3O ans m’a montré combien je ne pouvais pas échapper à mon « moi » profond. Bien avant, qu’arrive mon anniversaire, j’ai répété plusieurs fois que j’adorerais que l’on me fasse une surprise pour mes 30 ans, que mes proches me montrent leur affection en organisant une petite attention rien que pour moi… Et bien c’était peine perdue ; j’ai tout fait capoter parce que mon côté  » je gère tout, je m’occupe de tout, c’est moi qui contrôle » a pris le dessus. Alors ; soit mon entourage n’est vraiment pas doué, soit j’ai une réelle intuition qui me permet de sentir de loin les plans secrets…

Bien sûr, je me suis énervé, j’en ai voulu à mes proches, j’ai même boudé (hou c’est moche à 30 ans 😀 ). Et puis j’ai compris, j’ai compris que je suis profondément moi et que je m’y échapperai pas. Tout gérer ; c’est dans ma nature ! Pas la peine d’aller contre cela, pas la peine non plus de vouloir faire comme tout le monde. La prochaine fois je prendrai les devants et puis c’est tout 😛 !

Alors pour mes 3O ans je me fais le cadeau de pas être parfaite mais d’être juste moi, avec mes forces, mes vulnérabilités et mes tripes ! Et si c’était ça d’avoir 30 ans ? Si c’était d’arrêter de faire comme les autres parce que ça fait bien, parce qu’on a pas envie de se faire remarquer, parce que les autres savent mieux que nous. Si c’était de s’assumer pleinement !

Voilà, je suis Sofia j’ai 30 ans, je ne suis pas parfaite, je suis parfaitement moi  😀 !!!

livre cessez dêtre gentil

Le cadeau qui tombait à pic, un livre juste, concret et qui fait avancer. Merci à ma chère cousine 🙂 .

Aller les jeunes je vous laisse j’ai du boulot pour être vraie !

30 mille bises.

Sofia.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s