Mère au foyer : la grande aventure !

Hellllooooo,

Quand on me demande ce que je fais dans la vie, je réponds ; je m’occupe de mes enfants à temps plein. Je suis mère au foyer, et non pas femme au foyer… ça va mon René sait s’occuper de lui tout seul, et heureusement. Faut pas déconner, non plus !!!

Face à cette réponse, il y a deux types de réactions. Les « waouh, c’est un sacré boulot, tu dois être épuisée » et les « ah, et tu t’ennuies pas trop ? ». Bon clairement, la première réaction est celle qui fait le plus de bien, tu sens qu’en face la personne compatit 😀 . Faut dire que ce job n’offre pas de week-end, ni de RTT, ni de congés payés…d’ailleurs je ne suis pas payée…ah si en sourires d’enfants mais bon c’est pas avec leurs jolis minois que je vais payer les factures, hein 😉 !

Pour ce qui est de la réaction ; « tu ne t’ennuie pas » ou « ah t’es à la maison, tu peux te reposer  » autant vous dire que mes poils n’arrivent même pas à se dresser pour manifester leur effroi, c’est dire !

Alors, je vais, tout simplement, vous dresser le portrait robot de ma journée type !

Bien évidemment, je vous épargne mes nuits parsemées de joyeux réveils en douceur ( comprendre réveils en sursaut causés par les hurlements des enfants !).

Dés le matin, je suis en charge de la gestion des petits déjeuners des enfants. Cette tâche consiste à ce que les individus dont je m’occupe, mes gosses, daignent manger les denrées alimentaires que j’ai soigneusement préparées pour eux. Bien sûr, en bonne maman qui se respecte, j’ai, un temps, envisager de confectionner moi-même les biscuits et autres gâteaux pour le petit dej.

Face au désintérêt total de La Linette, j’ai abandonné l’idée, très vite ! Du coup pour m’assurer qu’ils ne mangent pas des choses affreuses dès le matin, je me torture dans les rayons des magasins, scrutant les listes d’ingrédients comme on fixe l’ennemi dans un duel, prête à dégainer à tout instant la fameuse application Yuka. Tu ne connais pas Yuka, et bien c’est simple, il s’agit d’une application qui, à l’aide d’un code couleur, te fait comprendre que la grande majorité de ton caddie est un ramassis de cochonneries. Pour qu’au final, le matin j’ai droit à un « j’aime pas, j’en veux pas ».

Ensuite, il faut que je m’assure de leur hygiène, autre bataille, entre un Camilou qui est constamment en cavale et une Linette qui voudrait vivre dans l’eau toute la journée. Je vous parle ici des matins où il y a école et donc un timing à respecter #missionimpossible. Sans parler du fait que toi aussi tu dois te préparer, bien évidemment ta tenue est le fruit du hasard de ce que tes mains ont pu attraper dans l’armoire les yeux encore gonflés de la semi-demi nuit passée.

Surtout n’oublions pas qu’il faut mettre les chaussures de l’enfant, oui c’est mieux pour aller à l’école ! Et là, tu comprends vite qu’ils n’ont pas le même sens de la logique que nous, disons qu’ils pourraient mettre des tongs un jour de neige et des bottes de pluie un jour de printemps rayonnant…C’est un certain style !

Une fois l’enfant larguée déposée à l’école, vous vous dites ; c’est bon elle va gentiment pioncer sur le fauteuil devant motus. Et non, c’est pas tout à fait ça, d’une part j’ai un Camilou accroché à ma jambe en toute circonstance et j’ai une maison à remettre à l’endroit. Et c’est peu dire, après une heure de préparation pour aller à l’école, il me faut pas moins d’une heure pour remettre la maison dans un état à peu près correct ! C’est alors que commence la longue relation que j’entretiens avec le balai aspirateur et  l’éponge verte à gratter. Sans oublier, le ramassage de jouets éparpillés aux quatre coins de la maison qui te font courber l’échine #onapasdesviesfaciles !

Au début de l’année, la Linette n’allait pas à la cantine, je ne vous raconte pas la folie que c’était de gérer les 4 allers-retours à l’école et une gosse qui n’a aucune envie de se nourrir normalement…

Depuis, elle va à la cantine !  Il n’en reste pas moins que Camilou et moi nous devons manger le midi. Et comment vous dire que mon petit est loin d’être conventionnel ; il a décidé à 10 mois que le temps des petits pots et autres bouillies était révolu et qu’il allait manger comme nous, et seul ! Imaginez l’état de ma salle à manger... ma mère a eu une excellente idée, l’autre jour ; il me faudrais une poule pour picorer les restes que mon fils laisse tomber. Mais pour ne rien vous cacher, j’ai peur des poules…je l’avoue !!!

Bon du coup, vous avez compris, rebelote je sors mes meilleurs amis ; le balai aspirateur et l’éponge verte !

Ne pensez même pas que je puisse poser mes fesses le temps de la sieste de mon Camilou, il ne fait que des siestes express…

Puis il est l’heure d’aller chercher La Linette à l’école et de gérer …tadam ; le goûter et oui les gars encore de la bouffe ! Attention, il n’est pas question de se tromper de casting pour le goûter de la gamine, quand certains ont peur de la réaction du boss dites vous que ça n’est rien face à une fillette de 3 ans déçue du contenu de sa boîte à goûter !

Je vous épargne le diner et tout le cérémonial qu’il faut dérouler pour que tout ce joli petit monde se sustente ( comprendre accepte de manger le menu proposé ). Diner qui se termine bien entendu par de longues étreintes avec ce tant aimé balai aspirateur ( que j’ai bien fait de l’acheter celui-là ;P ) !

Vient ensuite le long rituel avant dodo, avec le bain, les livres à lire et le coucher. Clairement, tu as intérêt à avoir les nerfs bien accrochés ! Une fois qu’ils ont bien voulu sortir du bain, vient la danse de la serviette ; autrement dit courir après des gosses cul nus pour tenter de leur enfiler leurs pyjamas sans perdre un œil. Ensuite, tu te vois plonger et replonger sans fin dans la vie trépidante des petits cochons et de ptit loup. Pour enfin négocier sévère le dodo qui t’assura une nuit pas trop pourrie. À côté de ça tes négo clients c’est du pipi de chat 😛 !

J’ai volontairement squeezer les mille et uns questionnements du type « est-ce qu’il y encore du papier toilette ? », « combien de temps vais-je durer avec ce paquet de couches culotte ? », « je lance une machine maintenant ou j’attends sait-on jamais qu’il pleuve », « je fais quoi à manger ce soir ? », « manger des pâtes trois fois dans la semaine c’est grave ? « , « je prends quand rdv chez le pédiatre pour le petit ?  » et le fameux « je lave quand ma touffe de cheveux entre la sieste éclair ou à 3 heures du mat ? « …

maman et les enfants

Situation courante de la vie de famille ; on se tort dans tous les sens….

Bien entendu ce statut de maman au foyer je l’ai choisi. J’avoue même que, pour moi, il était impensable de reprendre le travail quand la Linette est née. Et du coup, j’ai voulu vivre la même chose avec Camilou. J’ai toujours aimé être au près d’eux mais on ne va pas se mentir c’est une sacrée charge de travail et beaucoup de responsabilités. Sans compter sur le fait qu’on est relativement seule toute la journée face à des petits avec qui il est difficile d’avoir une conversation « normale ».

Avec du recul, je ne me rends compte que je n’avais pas mesuré à quel point c’était éreintant. Et je pèse mes mots. On peut croire que j’exagère, mais franchement être mère au foyer représente une telle charge de travail, une disponibilité de tous les instants (même aux toilettes), et surtout une exigence affolante ; celle d’être infaillible. Hors de question d’être malade clouée au lit, c’est impensable. Je me mets surement une pression folle, mais je pense sincèrement que nous nous la mettons toutes mamans au foyer ou pas d’ailleurs.

Finalement, je me dis que cette expérience est assez unique et que grâce à mes gosses je sais que je peux repousser sans cesse mes limites. J’ai mesuré ma capacité à gérer des situation improbables. Je me suis découverte des compétences folles ( la négociation avec un enfant de 2 ans ça te forge à tout jamais, crois moi). Et surtout j’ai compris le grand secret des mamans ; un amour à tout épreuve qui nous ferait déplacer des montagnes.

gros plan yeux de sofia

Pas de instagram husband pour faire des photos léchées 😀 , les clichés c’est à l’arrache, les cheveux en l’air avec un cadrage douteux, ça a au moins le charme du naturel…

Aller mille bises, mon balai aspirateur m’attend…( cet article n’est pas sponsorisé par Dyson mais s’ils insistent pour m’envoyer un de leurs produits…je ne dis pas non 😛 !!!)

Sofia.

 

 

2 commentaires

    1. Merci beaucoup oui effectivement quand ils sont petits c’est beaucoup de boulot et l’entrée à l’école représente un répit à ne pas négliger 😁. Bises à très vite.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s