Ça change quoi le deuxième bébé ? Bilan des 1 an.

Hellllooooo,

Je ne vais pas vous rejouer la vielle rengaine du « ça passe trop vite, où est mon bébé » ! Même si j’aimerai bien !!! Voilà mon petit Cannelé fête ses 1 an et moi je suis… sur le cul !!!! 1 an c’est juste fou, j’avoue que si le temps pouvait se suspendre, un peu, un tout petit peu, je suis preneuse. Juste pour me faire encore un shoot de bébé. Humm, l’odeur des bébés, on fait tous ça, non ? ! On aime tous les câlins de bébés, ça devrait, même, être remboursés par la sécu !!! #votezpourmoi

Franchement, je trouve que tout va trop vite quand il s’agit du deuxième bébé. Qu’est-ce que ça doit être quand c’est ton 5ème ?! Ben oui, parce que finalement, avec le premier enfant tu découvres un nouvel univers. Tout te semble très long, la première dent, les premiers pots de carottes, les premiers pas …et la liste est longue.

Pour le deuxième, c’est un poil différent. En tout cas, pour nous. Pour vous dire, on a vu débarquer sa première dent alors qu’il avait que 5 mois. Autant vous dire qu’on l’attendait pas celle-la ! Pas aussi tôt. Depuis elles pointent le bout du nez les unes après les autres. Apportant, bien sûr, leurs lots de réjouissances, tels que ; nez coulant, nuits pourries et caca mou ! ( Ok, j’y suis allé un peu fort avec le caca mou, mais c’est important que tu saches, si tu ne connais pas encore les joies de la parentalité ! Si si, c’est important !!!).

Autre indicateur d’enfant qui grandit bien trop vite ; les vêtements. Soit ils rétrécissent dans l’armoire, histoire de bien t’embêter. Soit ton môme est un géant. Inutile, donc, de dépenser une fortune en fringues ( oui je sais, plus facile à dire qu’à faire ! ).

À noter aussi, la capacité des deuxièmes à imiter très vite l’aîné. Disons qu’ils développent, assez rapidement, une fascisation pour l’enfant grand de la maison. Ce qui les poussent à expérimenter plus de choses. À découvrir (beaucoup) plus vite le champ des possibles, toujours aux côtés de leur modèle, of course. Du coup, le deuxième grandit à vu d’œil.

Autre phénomène que j’ai pu constater ; la capacité à lâcher prise. On va pas se mentir, quand c’est le deuxième, on est plus détendu du slip, passez-moi l’expression. Clairement, on revoit nos prétentions à la baisse et on range nos idéaux d’éducation au placard ! Moins de stress autour du dodo, par exemple, qu’il dorme où il peut ça sera déjà pas mal !!! Niveau nourriture, franchement on est moins regardant, hein !!! « Oh un bout de chocolat, aller tiens goûte ! « . Là où on avait attendu les 1 an pour le premier, en vérifiant que tout était bien dans les normes dictées par le sacro-saint carnet de santé, tout passe pour le deuxième. Il veut manger avec les doigts, des morceaux, à 6 mois, vas-y je gère !!!

Mais clairement, ce qui conditionne la relation au deuxième, c’est le fait qu’il ne soit pas le seul enfant de la maison. Et oui, quand bébé 1 a eu tout le loisir d’occuper toutes tes pensées, tes journées et tes nuits avec l’exclusivité des VIP. Bébé 2 doit se contenter du temps qu’il te reste dans cette minuscule journée qui ne compte que 24 heures et oui… Et entre nous les deuxièmes sont pas du genre à se faire oublier !! En tout cas pas le mien.

La notion de prendre du « temps pour soi » devient, alors… totalement obsolète. Un vieux mirage. Disons qu’il est préférable, pour notre santé morale, de bannir le champs lexical du « temps pour soi » de notre vocabulaire. Très concrètement, et de façon imagée, toi et moi nous savons très bien que les moments les plus personnels, les plus basiques, deviennent des moments de partage avec tes mioches !!! Vous aurez reconnu, bien sûr, le fameux « maman tu fais quoi ?  » quand on est aux toilettes, ou encore, « maman c’est quoi ça ? » quand on tente, malgré tout, de se doucher !

On l’aura compris agrandir la famille, c’est toute une aventure. Au programme, des rires, des jolis moments, de la complicité fraternel, des journées de malades, des soupirs, de la fatigue, beaucoup de fatigue. Et finalement, le double d’amour dans ta vie.

Encore une fois, merveilleux anniversaire à mon Cannelé. Encore bienvenue dans notre famille, merci d’être là ! Finalement, je fais la maligne avec mes textes bof bof mais tu es plus que nécessaire à nos vies. On t’aime petit deuxième d’amour !

camilou au parc face à la fontaine

camilou et son chapeau

petit camil sous la table

Mille bisous à tous les deuxièmes du monde, aux autres aussi, hein !!!

Sofia.

Ps ; il paraît que c’est bien de signer avec son petit prénom, histoire de créer de la proximité avec son lectorat 😉 . Moi ça me va et vous ?

9 commentaires

  1. Même si je ne voulais surtout pas d’enfant unique, j’aurai aimé connaître la sensation d’avoir un seul enfant (j’ai eu des jumeaux). En tout cas, même en passant de 2 à 3, on fait à peu près les mêmes constats 😉

    J'aime

  2. C’est clair que c’est un gros changement…Mais je trouve aussi qu’on est souvent plus serein, on se prend moins la tête, et on lâche plus prise. Et puis c’est aussi tellement d’amour en plus!

    J'aime

  3. voilà un article pour moi :p on réfléchit justement en ce moment au deuxième, moi je me sens totalement prête mais aussi assez anxieuse…le fait justement de ne plus avoir de temps pour soi…le côté pratique à gérer (emmener l’un à la crèche, l’autre à l’école, etc…). mais tellement d’amour….bon anniversaire à ton deuxième !!!

    J'aime

    1. Coucou Élise mon côté « j’adore les bébés » te dirais fonce c’est trop bien mais bien sûr la décision t’appartient 😋. Après en vrai on a déjà plus le temps pour dès le premier bébé alors… 😉 Du coup s’il y a une jolie nouvelle dans 9-10 mois tu passes nous le dire ici 😁 ??? Bisous et merci d’avoir lu mon post et d’avoir écrit un petit commentaire 😘.

      Aimé par 1 personne

  4. bon et bien ça m’éclaire un peu sur ce qui nous attend lorsque le projet du 2e sera lancé haha! parfois je me prend à imaginer comment ça pourrait se passer notamment lorsque tu te réveille la nuit pour le petit 2e et que l’aîné se réveille tôt par exemple. C’était notre cas encore il y a quelques jours (une longue passade de réveils très, trop matinaux à notre gout), et je me disais que si là tout de suite on avait un petit bébé, je serais encore plus ko que la 1ere fois et que ce serait TRES TRES dur.

    J'aime

    1. Coucou lafamilydemary c’est tout de même un bien joli projet 😁 fatiguant mais qui en vaut bien la peine. Et forcément on a tous des nuits pourries 😂 mais ça ne dur qu’un temps 😉. Bisous à toi et merci d’être venu me lire 😙

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s