Ah qu’elles sont jolies les pâtisseries de mon pays !

Helooo,

Voici un article qui, juste avec le sucre contenu dans les photos, risque vous faire prendre 4 kilos d’un coup… J’aurai prévenu ;), je présente d’emblée mes excuses à vos maillots de bain 😀 .

Depuis que je suis enfant, je vois ma mère et ma grand-mère confectionner de jolis gâteaux. Alors, on peut les appeler pâtisseries orientales, gâteaux arabes ou plus justement (selon moi) gâteaux Algériens. Car, oui, chaque pays du Maghreb proposent des recettes, des formes, des parfums différents. Il existe bien des similitudes (outre le sucre, on est d’accord 🙂 ) néanmoins chaque pays défend sa pâtisserie et c’est pas plus mal finalement. Surtout pour les gourmands.

Ces petits gâteaux sont synonymes de fêtes, de joie et de partage. Quand les femmes se réunissent et mettent en œuvre tout leurs talents à fabriquer ces petites merveilles soyez sûrs qu’une fête se prépare. Les gâteaux doivent alors être presque aussi beaux que la future mariée ;). Les couleurs sont à l’honneur, on sort les colorants en tout genre et même les paillettes, oui oui m’dame aussi jolis que la mariée qu’on avait dit.

Dans ma famille, ma mère et ma grand-mère mettent un point d’honneur à les faire elle même, ces fameux gâteaux. Toutes les occasions sont bonnes pour régaler les palais gourmands de la famille. Les mariages bien-sûr, les circoncisions (quand on coupe un petit bout des garçons 😀 ), les naissances, les fêtes religieuses, ou tout simplement quand on reçoit des invités et que l’on veut leur en mettre plein la vue.

Parce que, oui, ces gâteaux sont aussi l’occasion d’épater la galerie. Avec des couleurs inédites, des formes incroyables et surtout des décorations inattendues. C’est en quelques sortes le raffinement de la dame qui les a préparés qui sera mis à l’honneur. Finalement, c’est un peu comme les grands chefs pâtissiers qui cherchent constamment les plus beaux effets visuels pour créer la surprise.

À côté de ces coquetteries, il y a les basiques. Les recettes qu’il faut respecter à la lettre. La tradition qui se transmet de mères en filles. Eux se sont les gâteaux simples mais si bons, les gâteaux sobres mais au succès indétrônable.

Puis, il y a les parfums si particuliers d’amandes, de zestes de citron, de fleurs d’oranger ou de rose…tout un programme.

Je voulais leur rendre hommage, ici, à ces gâteaux que j’ai toujours connu, ceux qui me rappellent les moments festifs. Ceux qui font tellement plaisir quand on les offre. Ceux que l’on a fait, refait et rerefait jusqu’à pas d’heure. Ceux qui rassemblent les femmes autour de sacrés confidences sur fond de musiques de là-bas. Ceux qui goûtent bon le bled.

Les origines par la gourmandise en quelque sorte.

C’est drôle de se dire que tant de souvenirs peuvent se nicher dans de si petites choses (en plus du sucre 😀 ).

baklawa en décoration

Et le voilà, le baklawa de ma mère, fleuri et élégant prêt à être enfourné.

baklawa

Tout doré, tout mielleux… ne léchez pas vos écrans ;).

boules amandes

djzeiettes

griouches

Bon le diabète oculaire c’est gratuit, ne me remerciez pas ;).

Je vous fait mille et un bisous bien sucrés… pâtisseries orientales oblige.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s