Vacances en Algérie ; épisode 2.

Comme promis, nous voilà reparti sur les routes d’Algérie pour vous parler de notre été au pays du soleil.

C’est en direction de Bouira que nous sommes allés pour la seconde partie de ce voyage. Nous étions très attendu par la tante de l’Homme. J’avais déjà eu l’occasion de la rencontrer  lors de notre premier voyage en Algérie en couple. Mais cette année, nous avions décidé de passer du temps avec elle et sa jolie famille. D’autant plus qu’avec La Linette, ils ne nous auraient pas laissé repartir comme ça ;).

La tante de l’Homme vit tout à côté de la jolie ville de Bouira en pleine transformation. Il sont juste assez proche des commodités et juste assez loin pour être au calme. Et c’est ça qui m’a frappé dès notre arrivée ; ce calme, cette atmosphère paisible.

Un vrai dépaysement.

Une déconnexion totale avec nos vies surexcitées qui défilent à toute vitesse. J’avoue qu’au début on se dit un peu que le temps va être long. Et on s’y fait tellement vite que l’on savoure chaque moment de détente et de repos.

Les enfants et petits enfants de la tante de l’Homme étaient tous là pour passer ces quelques jours en notre compagnie. Tous étaient aux petits soins avec nous avec l’envie sincère de nous accueillir comme des rois. J’ai ressenti une chaleur et une convivialité simple et tellement touchante. Une vie sans fioriture, sans grand luxe mais tellement riche. L’ode aux petits bonheurs de la vie, finalement. Ils ont tout compris et je les remercie de m’avoir ouvert cette parenthèse enchantée.

Nous passions nos soirées à regarder les lumières sur la montagne d’en face, les étoiles et il nous est même arrivé de voir des sangliers s’aventurer de nuit. Et malgré la barrière de la langue (honte à moi je ne parle pas le Kabyle et le comprend très peu), les gestes et les regards suffisaient à nous faire comprendre que nous étions bien, là, ensemble.

Nous sommes repartis sous les larmes des uns et des autres et les valises remplies de cadeaux simples mais si précieux.

cour-a-bouiraplantes-dans-la-cour-a-bouiraporte-sur-la-cour-a-bouiramontagnes-bouiraporte-bleue-a-bouirasous-le-figuier-la-chaise-blanchesoleil-sur-cour-a-bouira

Aller, on reprend son souffle et on continue le périple dans le prochain article. Direction Alger la blanche, Alger la somptueuse !

Et si vous avez loupé l’épisode 1 du voyage c’est par ici 🙂 .

Bises à vous.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s